Pourquoi les joueurs d'échecs sont de très bon joueurs de poker

Les joueurs d'échecs sont très bon aussi au jeu de poker

À première vue, le poker et les échecs sont des jeux très différents. L'un est complexe, repose presque entièrement sur l'habileté, sans aucune chance, et se joue dans une atmosphère tendue et silencieuse. L'autre est un jeu qui repose en partie sur le hasard et en partie sur l'adresse, où l'esbroufe et le bluff sont aussi importants que les cartes que vous avez devant vous. Curieusement, il existe de nombreux exemples de joueurs d'échecs talentueux qui sont passés au poker avec un certain succès.

Ylon Schwartz (Né en 1970)

Ylon Schwartz joueur de poker et échecs

Ylon Schwartz a d'abord gagné sa vie en jouant aux échecs dans les parcs de New York. Il s'est rapidement consacré à plein temps à toutes sortes de jeux d'argent, aux échecs, mais aussi au backgammon, aux fléchettes, aux chevaux et à d'étranges propositions de paris. En 2000, il apprend les règles du poker et remporte ses deux premiers tournois, repartant avec 12 000 dollars et une nouvelle carrière.

En 2009, Schwartz a terminé 4e du Main Event des WSOP pour 3,8 millions de dollars. Cette année-là, dans une interview au New York Times, Ylon a déclaré :

Les échecs sont un jeu plus pur. C'est ma passion. J'aime aussi le poker, mais je ne sais pas qui se réunit pour jouer au poker par plaisir. Il y a toujours quelque chose en jeu.

En 2012, Ylon a remporté son premier et unique bracelet WSOP. Schwartz a gagné 5,1 millions de dollars en tournois de poker live et joue toujours aux échecs. Son classement actuel est de 2258.

Dan Harrington (Né en 1945)

Dan Harrington joueur de poker et échecs

Dan Harrington est la preuve que les joueurs d'échecs n'ont pas attendu le boom du poker de 2003 pour passer au poker. "Action Dan", comme on l'appelle dans le monde du poker, est un maître national américain et le vainqueur du championnat d'échecs de l'État du Massachusetts en 1971.

Harrington est ensuite devenu joueur professionnel de backgammon, avant de passer au poker. Il a remporté un titre du World Poker Tour (WPT) et deux titres des World Series of Poker (WSOP), dont le Main Event de 1995, qui pouvait alors être considéré comme le "Real World Poker Championship" !

Sa série de livres "On Hold'em" était un incontournable pour tous les joueurs dans les années 2000. Harrington a son nom dans le Poker Hall of Fame et ses gains dépassent les 6,6 millions de dollars !

A savoir : The Hendon Mob compile uniquement les gains des tournois en direct. Ils n'indiquent pas combien un joueur a dépensé en buy-ins (frais de départ) et ne comprennent ni les gains en cash game ni les gains en ligne. Le chiffre donné est donc une simple indication.

Dan Smith (Né en 1989)

Dan Smith joueur de poker et échecs

Dan Smith a atteint un classement de 2100 lorsqu'il avait 16 ans, mais à ce moment-là, il se concentrait déjà sur le poker, dans lequel il a poursuivi une carrière à plein temps à l'âge de 18 ans. Depuis lors, Dan Smith est devenu l'un des meilleurs joueurs de poker de tous les temps !

➠ Son premier cash a été une 1ère place en 2008, pour plus de 100k$.

➠ En 2012, il a participé à un tournoi à 100 000 $ de buy-in, terminant 1er pour 1 million de dollars.

➠ En 2014, il a remporté un autre tournoi à 100 000 $ de buy-in, cette fois pour 2 millions de dollars.

➠ En septembre 2014, il a été classé 1er au monde par le Global Poker Index.

➠ En 2018, Dan a joué un tournoi record à 1 million de dollars de buy-in, terminant 3e pour 4 millions de dollars.

➠ Il est actuellement 5e sur la All Time Money List, avec plus de 36 millions de dollars de gains en live !

Jeff Sarwer (Né en 1978)

Jeff Sarwer joueur de poker et échecs

Jeff Sarwer a remporté le championnat du monde d'échecs U10 en 1986.

Jeff est représenté dans le film Searching for Bobby Fischer comme Jonathan Poe, le rival de Josh Waitzkin qui a perdu sa partie après avoir refusé la nulle. Dans la vraie partie, cependant, Jeff a refusé l'offre de nulle de Josh, mais la partie était toujours nulle lorsqu'ils ont atteint le roi contre le roi.

Il a quitté les échecs à un très jeune âge et est devenu célèbre au poker, où il a gagné quelque 800 000 $ dans des tournois en direct ! Jeff a fait un retour rapide aux échecs en 2015 et a atteint un pic de classement de 2344.

Eloi Relange (Né en 1976)

Eloi Relange joueur de poker et échecs

Elève d'Iossif Dorfman pendant sa jeunesse, Eloi Relange est devenu un MI à 18 ans et un GM à 22 ans. Après avoir travaillé comme pionnier du commentaire d'échecs en ligne entre 1999 et 2001, Eloi est ensuite devenu professionnel du poker.

En 2005, Eloi a fondé Poker Academie, qui est toujours en activité comme la plus grande école de poker en France, avec plus de 100 000 étudiants. Eloi était surtout un joueur de cash game et son plus gros gain dans un tournoi live n'est "que" de 25k€ en 2006, pour la 2ème place derrière Davidi Kitai.

Eloi Relange est candidat à l'élection de la présidence de la Fédération française des échecs.

La liste est longue ...

Loek van Wely est un Super Grand Maître néerlandais et était classé parmi les 10 meilleurs joueurs du monde au début du siècle. Il a depuis gagné 82 000 dollars autour de la table de poker et est devenu un homme politique. Almira Skripchenko, James Obst et Jennifer Shahade sont d'autres exemples de joueurs qui passent d'un jeu à l'autre avec le même succès.

Alors, comment les échecs peuvent-ils vous mettre en bonne position pour jouer au poker, et vice versa ? En vous appuyant sur les attributs suivants, nécessaires pour réussir dans les deux cas.

1. Endurance

Les parties de poker peuvent durer des heures, et la plus longue partie d'échecs jamais disputée à Belgrade a duré plus de 20 heures. Même si ce n'est pas la norme, vous devez vous concentrer tout le temps où vous êtes à la table, en observant votre adversaire, en préparant votre coup et en conservant un certain confort physique.

Cela peut être intense, tant aux échecs qu'au poker, si bien qu'un certain degré d'endurance est nécessaire pour les deux jeux. C'est probablement la raison pour laquelle les joueurs d'échecs migrent si facilement vers le poker, car le fait de s'asseoir à une table et de se consacrer entièrement à la cause devient une seconde nature.

2. Attitude

Vous ne pouvez pas gagner toutes les parties, comme nous l'avons expliqué dans notre article sur les pertes aux échecs. La clé est d'avoir la bonne attitude, la capacité de rebondir, d'apprendre de la défaite et de revenir plus fort.

Il en va de même pour le poker. Même ceux qui sont considérés comme des gagnants ne sont souvent pas les vainqueurs d'un tournoi, et lorsque la quatrième place est considérée comme un exploit, vous devez avoir une certaine force mentale pour accepter la victoire dans la défaite.

3. Opposant

Enfin, il est essentiel de comprendre votre adversaire. Dans les deux jeux, vous devez savoir s'il est agressif et intimidant, ou pensif et réservé. Vous étudierez probablement leurs matchs précédents, en observant leur technique et leurs tactiques pour repérer des ouvertures ou pour pouvoir adapter votre jeu lorsque vous les affronterez.

Qu'il s'agisse de bluffer au poker ou de jouer sur la défensive aux échecs, savoir comment ils ont réagi dans le passé vous donne une excellente base pour les battre dans le présent.

Top 5 Articles
Jouer aux échecs
Avis échiquéen